[Avis] Rampage : Hors de contrôle (Brad Peyton, 2018)

Rampage – Hors de Contrôle (Rampage), durée 1h47, au cinéma le 2 mai 2018, réalisé par Brad Peyton, avec Dwayne Johnson, Naomie Harris, Malin Åkerman, Jake Lacy, Joe Manganiello, Jeffrey Dean Morgan, …

Primatologue de profession, David Okoye a plus de mal à nouer des liens avec ses semblables qu’avec les singes. Pas étonnant qu’il se soit pris d’affection pour George, adorable gorille d’une intelligence hors du commun, dont il s’occupe depuis sa naissance. Mais suite à une expérience génétique catastrophique, George se métamorphose en monstre incontrôlable. Et il n’est pas le seul puisque d’autres animaux se transforment en prédateurs enragés aux quatre coins du pays, détruisant tout sur leur passage. Okoye décide alors de travailler d’arrache-pied avec une généticienne pour mettre au point un antidote. Pourront-ils à temps empêcher la planète d’être ravagée ?

Quand il se décide à aller voir un film comme Rampage – Hors de contrôle, qu’il ait vu une bande-annonce ou les affiches, le spectateur sait d’ores et déjà à quoi s’attendre: des gros monstres qui vont se taper dessus, cherchant à tout détruire. Pas de surprise ici puisque c’est un peu le propos du jeu Rampage sorti en arcade en 1986 et adapté sur la plupart des supports par la suite (votre serviteur ayant passé beaucoup d’après-midis sur la version Master System). Mais les scénaristes ont surtout dû se creuser la tête pour trouver comment réussir à placer Dwayne Johnson au milieu de ces trois créatures et comme il fallait s’y attendre, le scénario est totalement alambiqué !

Pour faire simple (sans tout spoiler), la société Energyne (dirigée par Claire Wyden et son frère Brett) utilise une station orbitale pour développer un virus baptisé CRISPR, capable de métamorphoser les animaux en monstres en jouant avec leur ADN (et en le combinant avec l’ADN d’autres animaux). Et bien évidemment, rien ne va se passer comme prévu et alors que la station explose, des capsules contenant le virus s’écrasent à trois endroits distincts des Etats-Unis (bien visé !). Par la suite, nous découvrons David Okoye (Dwayne Johnson), primatologue dans un zoo, et passant le plus clair de son temps avec les gorilles, et notamment George, un gorille albinos (!) qu’il a recueilli il y a plusieurs années et à qui il a appris le langage des signes (parce que pourquoi pas !). Evidemment, George va être exposé au virus, grandir de manière démesurée et faire ressortir son côté bestial. Il ne sera pas le seul puisqu’un loup va également être touché (nom de code Ralph) ainsi qu’un crocodile situé en Floride. Son nom (Lizzie) n’est jamais prononcé puisque ce monstre n’apparait qu’au dernier moment pour détruire Chicago avec ses deux compères, poussés à traverser les Etats-Unis en raison d’un signal envoyé par la Tour de Energyne pour les attirer et récupérer leur ADN (mais on ne comprend pas trop comment Lizzie a pu faire le trajet jusqu’à Chicago sans se faire remarquer). D’ailleurs, il est à noter que j’ai passé une bonne partie du film à me demander qui était l’actrice qui joue Claire Wyden, tout ça pour découvrir à la sortie de la projection qu’il s’agissait de l’actrice de la série Billions (ça vous évitera les maux de tête).

Comme tout bon film bas du front, l’humour est omniprésent tout au long du long métrage, voire quelque peu répétitif à certaines occasions, notamment dans les interactions entre Dwayne Johnson et George. Côté effets spéciaux, il faut bien avouer que c’est efficace (les monstres sont superbes) et hormis quelques plans « fonds verts » lors de l’affrontement final (il fallait bien placer l’Homme au coeur du chaos), il n’y a pas grand chose à redire (en même temps, c’est certainement là qu’est passée la majeure partie du budget de 120 millions de dollars).

Au final, Rampage – Hors de contrôle est un film complètement idiot mais soyons honnêtes, c’est exactement ce qu’on lui demande ! Entre nous, on ne va pas voir un long métrage avec « The Rock » et trois monstres pour essayer d’y trouver un concept philosophique : c’est du pur divertissement que vous aurez certainement oublié quelques heures plus tard. Mais entre le plaisir coupable de découvrir ce film d’action lambda sur grand écran et les punchlines de Dwayne, on se prendrait presque à rêver d’une suite encore plus folle…

NOS NOTES ...
Rampage : Hors de contrôle
6
Article précédentShadow Of The Tomb Raider se dévoile (un peu)
Article suivantAnt-Man et La Guêpe – Trailer Officiel (VOSTF)
Ancien rédacteur de jeuxmoinschers.com / gamerslife.fr / jmc.io mais ayant eu besoin de tourner la page après 9 années de bons et loyaux services, et donc de repartir de zéro. J'adore ma Switch (vraiment beaucoup), ma PS4 Pro (et mon casque PSVR), mais également ma Xbox One S (pour Forza Horizon 2 et 3).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here